chapô - IronAnne
IronAnne
IronAnne

#InkTober – Écharpe

 Ce texte est écrit par une personne présentant entre autre une dyslexique et dysorthographiques. La forte charge émotionnelle de cette écriture aggrave l’expression des troubles dys* de ce fait orthographe, grammaire et syntaxe sont affectées par l’exercice testimonial ici partagé.

Il est volontaire de ne pas faire corriger les textes. Les troubles dys sont des handicaps. Et oui, parfois … c’est difficiles à lire. Mais cela n’invalide pas le propos. Merci de (re)lire la notice dys*.

En octobre, il y a InkTober. Le principe est un dessin par jours dans la thématique. J’ai vu sur groupe dédié aux écrivaines, autrices en herbe tenue par la propriétaire d’une maison d’édition canadienne,  l’idée de faire un InkTober de l’écriture en version francophone. J’ai donc décidé de le faire sur mon blog à l’encre virtuel. J’en ai parlé sur mon profil personnel et mon amie, ma sœur de cœur Tayiam a choisi de le faire elle aussi son blog Mémoire Filante.

Sling, écharpe, c’est un mot qui raconte en partie l’histoire de ma parentalité. J’ai porté durant des années mes enfants avec des écharpes de portages, des sling, des portes bébé qualifié de physiologique.

C’est aussi une des traces qui m’a conduit aux études que je fais actuellement : un bachelier en psychomotricité. J’aurais pu rester dans ce qui se transmet dans le portage mais j’ai cette tendance à étudier, lire, aller plus loin. On nous parlait holding mais sans y mettre du sens. On y évoquait le handling, le tout un peu mélanger. On parlait d’attachement… mais au final, c’était porter pour porter dans le but d’y avoir des bénéfices mais quelques choses me manquaient. Mes études ont élucidé ce qui me questionnait ouvrant d’autre champs de réflexion.

L’écharpe, c’est un tissu qui a marqué mon chemin et m’a permis de belle perspective.

Articles similaires

Partagez ce billet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.