Galeiliante
Galeiliante

Il y a…

Il y a un calme de la mer calme, le son des vagues dans leur clapotis doux.
Il y a la brume matinale qui nous rappel qu’il y a un espace entre le sommeil et veille.
Il y a le soleil qui fait table rase des ténèbres.

J’aurais pu sombrer dans l’angoisse, la folie, l’angoisse.
Et, c’est beaucoup plus paisible que ne l’espérais.

Les tempêtes ne sont que ce qui précède le calme.

C’était une bonne journée.IL y aura d’autre bonnes journées.

Aucun charbon ne consume mes pieds.
Il y a la translucide espérance.

J’ai traversé ce lundi et j’ai constaté que la fatigue s’éloigné, que le précipice s’est exilé de ma route. Oh bien sûr, j’ai encore peur, et j’aurais encore peur mais aucune hydre ne va bondir.

Constater qu’on avance, qu’on guéri et que c’est solide.

C’est ce que cette journée m’a offert. La résilience est présente et j’ai trouver ma ressource. Je n’écris pas pour analyse, c’est un espace secondaire que la réflexion analytique. J’écris pour sortir la poussière ténébreuse du noir obscure de mon existence.

J’ai survécu, je survivrais.

« Et toi, je sais, et je n’ai pas peur. »

Articles similaires

Partagez ce billet

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Partager sur tumblr
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

juin 2020
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Articles récents

Catégories

Étiquettes

Archives

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :