chapô - IronAnne(20)
IronAnne
IronAnne

Il y a…

 Ce texte est écrit par une personne présentant entre autre une dyslexique et dysorthographiques. La forte charge émotionnelle de cette écriture aggrave l’expression des troubles dys* de ce fait orthographe, grammaire et syntaxe sont affectées par l’exercice testimonial ici partagé.

Il est volontaire de ne pas faire corriger les textes. Les troubles dys sont des handicaps. Et oui, parfois … c’est difficiles à lire. Mais cela n’invalide pas le propos. Merci de (re)lire la notice dys*.

Il y a un calme de la mer calme, le son des vagues dans leur clapotis doux.
Il y a la brume matinale qui nous rappel qu’il y a un espace entre le sommeil et veille.
Il y a le soleil qui fait table rase des ténèbres.

J’aurais pu sombrer dans l’angoisse, la folie, l’angoisse.
Et, c’est beaucoup plus paisible que ne l’espérais.

Les tempêtes ne sont que ce qui précède le calme.

C’était une bonne journée.IL y aura d’autre bonnes journées.

Aucun charbon ne consume mes pieds.
Il y a la translucide espérance.

J’ai traversé ce lundi et j’ai constaté que la fatigue s’éloigné, que le précipice s’est exilé de ma route. Oh bien sûr, j’ai encore peur, et j’aurais encore peur mais aucune hydre ne va bondir.

Constater qu’on avance, qu’on guéri et que c’est solide.

C’est ce que cette journée m’a offert. La résilience est présente et j’ai trouver ma ressource. Je n’écris pas pour analyse, c’est un espace secondaire que la réflexion analytique. J’écris pour sortir la poussière ténébreuse du noir obscure de mon existence.

J’ai survécu, je survivrais.

« Et toi, je sais, et je n’ai pas peur. »

Articles similaires

Partagez ce billet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.