Silence, j'ai peur du noir

TW viols, violences, inceste, violences obstétricales, emprise et plus…trop…
Newsletter

Une Newsletter?

Je vous propose une newsletter. Les dimanches, je vais vous donner quelques nouvelles, un rappel des articles de la semaine. En fin de mois je ferais aussi un merci spécial au tiper. Peut-être qu’occasionnellement, je vous enverrai quelques infos en plus.  

Formulaire d'inscription

« Je dois le faire »

Nous sommes en lorraine, je suis en maternelle. Comme souvent, je dors chez Tata. Mes parents travaillent de nuit, enfin je crois. Il arrive communément qu’un de mes parents travaille et l’autre soit à la maison. Mais c’est visiblement une plaie, à cette époque, de s’occuper de moi solo pour Lire la suite…

Je ne veux plus aller chez Tata

Très tôt, j’ai exprimé mon besoin de ne plus être garder par ma nourrice, la mère de L’ado. Mes parents n’étaient pas en réceptions de ce besoin. Leur réponse était « Tu n’as pas avoir peur d’E. ». Il est évident que ce n’était pas de lui que j’avais peur. Et il est tout aussi évident avec le recule que mes parents n’étaient pas en capacité d’entendre quoi que ce soit à ce que j’y vivais. A cet époque mon père avait commencer des violations corporelles. Je vivais dans la norme du viol. La norme de l’indicible. Et cette absence de mots qui est le carrefour de tout ce que j’ai vécu.

(suite…)

26 juillet 1999

Mon père est mort plusieurs mois plus tôt. Je me sens affreusement mal cet été-là. J’ai perdu un ami avec les vacances, mon seul ami. Je n’ai pas su dire, faire, agir … pour que le lien ne s’étoile pas. Il me manque. Je me sentais en sécurité dans cette relation sans ambiguïté. Cela m’a profondément affecté. Je suis seule ou en compagnie de ma mère. J’étais mal. Je venais d’avoir internet. J’avais commencé à échanger sur Usenet sur un groupe pour les enfants d’alcoolique. C’est un grand pas pour moi. Cette solitude intense me fait aller extrêmement mal et m’effondrer. Ma mère ne fait plus que boire/se droguer et bosser. Je ne vis qu’à son rythme à elle. Je passe mes journées entre emails, recherches sur internet, me faire mes repas/courses (ma mère me donnant des sous et je dois me démerder seul) et regarder la télé. J’ai aussi commencé à échanger sur un groupe pour personnes souffrance de troubles de la conduite alimentaire.

(suite…)

L’ancien poulailler

Chez ma nourrice, il y a un poulailler, comme dans beaucoup des maisons du coin. C’est un bâtiment en dur. C’est quelque chose de courant dans la région, je crois ; enfin, je ne sais pas… Tout le monde jardinait, tout le monde avait des poules à une époque, plus maintenant, Lire la suite…

Qui a la plus belle ?

C’est une rue au nom d’arbre. Une rue dont j’ai la mémoire triste. Je vais parfois la revoir sur Google Map. Mais, là à chaque fois, je me souviens bien de ce petit coin de rue dans une journée trop chaude pour rire et être heureuse. J’oublie que je viens Lire la suite…