IronAnne
IronAnne

Ma mère résonne

Ce texte est écrit par une personne présentant entre autre une dyslexique et dysorthographiques. La forte charge émotionnelle de cette écriture aggrave l’expression des troubles dys* de ce fait orthographe, grammaire et syntaxe sont affectées par l’exercice testimonial ici partagé.

Depuis le mois de septembre, ma mère résonne beaucoup en moi. Je suis au bord de la noyade. Je sais que je vais réussir à traverser tout cela parce que j’ai déjà traversé des périodes difficiles.

Ma mère est une thématique que je déteste explorer. Pourquoi ? La violence que mon père m’a infligée est moralement, socialement inacceptable. La société reconnait qu’un père qui frappe, viol, torture son enfant : c’est horrible. Ma mère était dans une attitude bien plus entortillé.

Ma mère savait tout ce que mon père m’a infligé. Elle le savait de tout son être. Et elle en a profité. Quand elle se refusé à lui, il me violé. Elle était dans la chambre à coté, elle ne pouvait l’ignorer. Quand elle avait envie que je souffre, elle mentait à mon père, torsadé la réalité pour que cela nourrisse sa fureur.

Ma mère avait une perversité qui m’a complètement bouffée. Je me contente en thérapie de dire qu’elle m’a abimé. Et je la range sous le tapis.

Je suis face à une réalité difficile : les souvenirs s’imposent à moi. J’ai beaucoup de zone amnésique à son sujet. C’est trop insupportable. Je rêvais de sa protection et elle m’a vendu pour son propre bien.

J’ai appris à comprendre ce qui se passe dans les déclencheur autour de mon père et des autres agresseur que j’ai connu. Mais pour elle. C’est le néant. Je met des jours à comprendre. Je n’ai aucun repère pour savoir que ceci ou cela déclenche quelque chose.

En septembre, des choses sont revenue. Je n’ai que des hypothèse sur ce qui s’est joué. Je crois que c’est un certains mouvement de la main qui tout réveillé, celui a fait écho en moi. Et j’ai été débordé. Il m’a fallu des jours pour comprendre.

Ma séance de thérapie a conclu sur le fait que je sais que je suis face à une levée de l’amnésie, sans repères et une capacité faible a jugulé le flux. Mon psy et un ami m’ont dit d’aller à mon rythme. Toutefois, je me sens débordée.

Articles similaires

Partagez ce billet

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email
Share on tumblr
Share on whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *